Education de base

Effet attendu : D’ici à fin 2018, les filles et les garçons de 03 à 17 ans, notamment ceux des groupes sous scolarisés, ont un accès accru et achèvent une éducation de base de qualité.

 

Robert, 13 ans, lors d'un cours de calcul à l'école de seconde chance à Zakpota, Bénin (Photo: UNICEF Bénin)

 

Agence leader : UNICEF

Autres agences impliquées : PAM, UNFPA, UNESCO, PNUD, ONUSIDA.

Les produits du SNU pour la réalisation de l’Effet 3 :

  1. Les acteurs du système éducatif aux niveaux central, déconcentré et décentralisé ont des capacités accrues pour l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques et stratégies de développement du secteur de l’éducation
  2. Le Gouvernement aux niveaux central et déconcentré et les acteurs (y compris les associations des parents d’élèves) de l’éducation des communes d’intervention ont des capacités accrues pour assurer l’accès, le maintien et les performances scolaires des filles et des garçons notamment des groupes marginalisés

 

Situation : Les actions entreprises ces dernières années dans le secteur de l’éducation ont permis d’améliorer les résultats. En effet, le Bénin a réalisé des progrès importants dans l’accès à l’éducation et l’équité des genres : 9 enfants sur 10 vont à l’école et l’écart entre filles et garçons s’est réduit de deux (2) points. Cependant, le taux d’achèvement en 2011-2012 est peu élevé (71%), en particulier chez les filles (63%) et la qualité de l’éducation reste faible : 29 % des élèves de CM1 ont une maîtrise acceptable du français et des mathématiques (Evaluation des apprentissages, Garnier, 2012). D’autres formes de disparités demeurent et ont tendance à s’aggraver en termes d’accès, de maintien, d’achèvement et de transition au secondaire. Le phénomène de grossesse non désiré des adolescentes persiste entrainant un fort taux d’abandon scolaire. Le diagnostic du secteur montre également des insuffisances dans la gestion et le pilotage du système éducatif.

Au vu de ce diagnostic, et dans une perspective d’équité, le Système des Nations Unies interviendra aux niveaux politique et opérationnel pour améliorer la rétention et la qualité de l’éducation et réduire les disparités dans l’accès équitable à l’éducation avec une focalisation sur certaines communes défavorisées. Pour ce faire, quatre Agences du SNU (UNICEF, UNESCO, PAM, ONUSIDA) vont, sous le co-leadership du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire et de l’UNICEF, conjuguer les ressources pour contribuer à la réalisation de cet Effet.

 

En 2014, au niveau de la réalisation financière, près de 94% des ressources planifiées pour l’année 2014 ont été engagées au niveau du secteur de l’éducation de base, soit environ 2,01 millions de dollars US sur une prévision de 2,132 millions de dollars US.

 

Pour plus d’information, consultez l’UNDAF 2014-2018.