Coopération Benin - Système des Nations Unies : Revue des performances dans le secteur de l’environnement et des changements climatiques

 La gestion des crises et catastrophes fait partie des domaines d'intervention du SNU Bénin dans le cadre de l'axe de coopération sur l'environnement (Photo d'archive, inondation de 2010, PNUD Bénin)

Cotonou, le 16 avril 2015. C’est dans la dynamique « Unis dans l’action », que les partenaires et acteurs intervenant dans la mise en œuvre des projets et programmes concourant à l’Effet 6 du Plan Cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement (UNDAF) 2014-2018, ont tenu le 16 avril 2015 à Cotonou la première revue trimestrielle de l’année. L’Effet 6 porte sur une meilleure gestion de l’environnement, ainsi que des conséquences  des changements climatiques, des crises et catastrophes naturelles.

 

Cette revue a permis de faire le point des performances réalisées, de souligner les risques, les difficultés rencontrées ainsi que les leçons apprises dans la mise en œuvre des projets et programmes dans le secteur de l’environnement.

 

Le Directeur de Cabinet du Ministre en charge de l’Environnement, Théophile Worou a invité les acteurs  à contribuer à améliorer les performances et remercié les partenaires techniques et financiers, notamment le Système des Nations Unies (SNU) pour leur appui à un meilleur essor du secteur de l’environnement au Bénin.

 

Au nombre des réalisations, on peut citer l’élaboration et la validation participative des plans de gestion et d’aménagement simplifié des forêts galeries par les communautés riveraines dans 13 communes de la basse vallée de l’Ouémé, la réalisation d’un guide d’intégration des changements climatiques dans les plans de développement communal ; le reboisement de 15 ha avec 25000 essences forestières dans 13 communes. Par ailleurs, diverses mesures d’adaptation aux changements climatiques et aux crises et catastrophes naturelles sont mises en œuvre pour accroître la résilience des populations. C’est ainsi qu’il y a eu la formation de six (6) ingénieurs au Kenya sur l’analyse, la modélisation et la prévision des données et informations météorologiques, hydrologiques et océanologiques. En outre, 25 stations de surveillance du niveau de l’eau sont en train d’être installées pour pouvoir alerter rapidement les autorités, riverains et agriculteurs en cas d’inondation imminente.

 

Ces actions sont mises en œuvre à travers huit (8) projets financés par la FAO, le Programme Alimentaire Mondial (PAM), le Programme de Microfinancement du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/FEM)  et le PNUD, en tant que Chef de file.

 

 « Je salue ces réalisations qui n’auraient pu être possibles sans la coopération de la partie nationale, de toutes les agences du Système des Nations Unies et de nos partenaires techniques et financiers », a déclaré M. Gilbert Poumangue, Représentant Résident Adjoint du PNUD Bénin. Il a encouragé la synergie au niveau des projets pour plus d’efficience.

 

Mis en œuvre depuis 2014, le Plan Cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement (UNDAF) pour la période 2014-2018 envisage, dans son Effet 6 que, « d’ici à fin 2018, les institutions et les populations des communes d’intervention assurent une meilleure gestion de l’environnement, des ressources naturelles et énergétiques, du cadre de vie, ainsi que des conséquences  des changements climatiques, des crises et catastrophes naturelles ».