Stress et ergonomie - Séance pour le personnel des Nations Unies

 117 staffs venant de neuf agences du SNU ont participé à la séance sur le stress et l’ergonomie (photo: OMS Bénin)

Pour contribuer à l’amélioration de l’état de santé du personnel, la Fédération des Associations du Personnel des Nations Unies (FAPNU), avec l’appui technique de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a organisé une séance d’information et de discussion sur le bien-être du personnel des Nations Unies le 27 mai 2015 au  Novotel, Cotonou. A l’ordre du jour, il a été question de sensibiliser  le personnel du Système des Nations Unies et de renforcer ses connaissances sur le stress et sa gestion ; l’informer sur les mesures d’ergonomie au travail à visée préventive ainsi que sur la grippe aviaire et l’épidémie dans la sous-région.

 

Les intervenants, à savoir le Directeur du Centre National Hospitalier Universitaire Psychiatrique, Pr. Tognide, Pr. Padonou du Centre National Hospitalo-Universitaire Hubert Koutoukou Maga (CNHU-HKM) de Cotonou et les Représentants de la FAO, Tiemoko Yo, et de l’OMS, Docteur Youssouf Gamatie, se sont succédés pour évoquer le stress, l’ergonomie au travail et la grippe aviaire.

 

A  l’ouverture de la séance, le Représentant de l’OMS a souligné l’importance de la rencontre, tout en rappelant qu’un forum similaire a été organisé en 2014  sur le thème des cancers gynécologiques, des maladies cardio-vasculaires et de la nutrition. Il a invité le personnel à proposer d’autres thèmes. En sa qualité de chef de file de la santé, l’OMS pourrait identifier des personnes ressources et organiser la séance.

 

Les séances sur la gestion de stress et l’ergonomie ont particulièrement captivé le personnel, étant d’une importance capitale pour le bien-être des travailleurs. Les Professeurs Tognide et Kpadonou ont répondu aux questions de l’assistance d’une manière consensuelle et pertinente. Les points symptomatiques de reconnaissance du stress (psychologique, mental et physique) ont été bien explicités.

 

L’intérêt d’une évaluation et d’une gestion du stress a été démontré en termes de bénéfice sanitaire individuel et collectif. Les aspects liés à la surcharge de travail et au stress, les relations entre collègues, supervisés et superviseurs, ont été abordés avec réalisme et neutralité. Des conseils pratiques ont été donnés aux participants sur l’hygiène de vie sur le lieu de travail et les règles de bonne conduite, par exemple, la posture au bureau et au volant, l’emplacement du bureau. Pour une bonne gestion du stress, « 10 commandements » ont été proposés avec images et illustrations appropriées à l’appui. Les mesures auto correctrices, ou d’aide à l’auto diagnostic ont été également données, bien que le Personnel présent fût plutôt attentif et réceptif aux mesures exogènes.

 

La séance sur la grippe aviaire a permis de rappeler que les agences du SNU travaillent en coordination avec le Gouvernement pour contrôler la zoonose avant tout et de noter qu’à ce jour, aucun cas humain ne s’est produit. Les intervenants se sont montrés rassurants et ont précisé que ont rassuré que la riposte était déjà organisée au Bénin, en cas de transmission à l’espèce humaine.

 

Les mots d’encouragements et de félicitations prononcés par Madame Rosine Sori Coulibaly, Coordonnateur Résident du SNU au Bénin ont galvanisé les membres du Personnel. Elle a souhaité l’organisation d’autres séance similaires pour permettre aux uns et aux autres de s’instruire et de se former sur les questions liées au bien-être. Au total, cette séance d’information, d’échange et de discussion a réuni 117 personnes venues des neufs agences du SNU présentes au Bénin, dont les Chefs d’agences, en dehors des orateurs.