Le Japon apporte un appui de taille au renforcement des capacités institutionnelles du Centre de déminage de Ouidah

Cotonou, le 6 août 2015: Le Centre de Perfectionnement aux Actions de Déminage et de Dépollution (CPADD) de Ouidah reçoit une fois encore une attention particulière du Japon, afin de mieux répondre aux multiples sollicitations en matière de formation des spécialistes en déminage humanitaire et aux opérations de maintien de la paix sur le continent africain. Il vient de bénéficier d’un matériel roulant et de la construction d’un bâtiment administratif, pour un coût global de 500 000 dollars US.

 

La cérémonie de pose de première pierre pour la construction de la Direction du CPADD s’est déroulée en présence de Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et des Cultes, Placide Azandé, chargé de l’intérim du Ministre de la Défense Nationale, de Son Excellence Monsieur Daini Tsukahara, Ambassadeur du Japon près le Bénin, de Madame Rosine Sori Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Bénin et des hauts gradés de l’armée béninoise.

 

A cette occasion, le Ministre de l’Intérieur a salué la bonne collaboration entre tous les partenaires du CPADD, en particulier le Japon et le PNUD, mais aussi la France qui a soutenu le projet « dès ses premières heures ». Il a rappelé l’ambition du centre, qui est de « construire une capacité africaine d’action contre les mines, qui rayonne aujourd’hui sur tout le continent africain à travers le savoir-faire de ses spécialistes et son excellence ».

 

Pour sa part, l’Ambassadeur du Japon a tenu à évoquer la signification historique de la date du 6 août, « jour mémorable qui marque le largage, il y a de cela exactement 70 ans, de la première bombe atomique sur Hiroshima ». Il a appelé « toute l’humanité à se remémorer cette date et cet acte, qui a causé plus de 140 000 morts ». Daini Tsukahara a enfin réitéré l’engagement du Japon en faveur de la promotion de la paix dans le monde et a souligné que, si « les hommes peuvent faire la guerre, ils peuvent aussi contribuer à l’avènement d’une vie meilleure ».

 

Cet appui du Japon vient s’ajouter aux nombreuses réalisations visant le renforcement des capacités d’accueil et d’intervention du CPADD, le seul centre de formation au déminage humanitaire en Afrique de l’Ouest.  Il s’agit entre autres de la réhabilitation et la construction du bâtiment principal (bloc pour hébergement, appartements de séjour, bureaux, magasins et salles de cours), du pavage des rues du Centre ; de diverses acquisitions de matériels et équipements (groupe électrogène, 2 véhicules de terrain, un bus de 30 places pour le transport des stagiaires, des équipements informatiques, etc.), du renforcement des capacités techniques d’intervention à travers les formations et la participation à des ateliers internationaux. Le coût de ces réalisations s’élève à  deux millions (2.000.000) de dollars US, soit environ 1 milliard de francs CFA. A ce jour, le soutien conjoint du Japon et du PNUD au CPADD a permis d’assurer la formation de 275 stagiaires en provenance de 32 pays d’Afrique.

 

« En Afrique, le Bénin reste l’un des rares havres de paix et de sécurité reconnus par la communauté internationale », a déclaré Rosine Sori Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD au Bénin. « C’est bien à ce titre qu’il abrite le CPADD, qui se veut un centre d’excellence pour le développement d’une expertise africaine et internationale sur la prévention et la gestion des conflits sur le continent ».

 

Conformément à son mandat, le PNUD aide les pays affectés par les mines à créer ou à renforcer des programmes nationaux et locaux de lutte anti-mines. Dans certaines circonstances, le PNUD exécute des projets spécifiques de lutte anti-mines. C’est ainsi que dans le cadre du partenariat qui lie le Japon et le PNUD, c’est ce dernier qui assure gestion technique et financière du Projet d’Appui au Renforcement des Capacités Institutionnelles du Centre de Perfectionnement aux Actions de Déminages et de Dépollution.