COP 21 : les Volontaires des Nations Unies s'engagent pour le climat

A la veille de l’ouverture des négociations de la 21ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP 21), des manifestations citoyennes se sont déroulées dans le monde entier à l’initiative d’Avaaz pour demander à tous les chefs d’Etat et de gouvernement de s’engager pour un changement climatique maîtrisé et une transition vers 100% d’énergies renouvelables.  S’inscrivant dans ce mouvement mondial, le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) au Bénin s’est fortement impliqué aux côtés de ses partenaires pour réaliser cette action citoyenne à Cotonou, démontrant ainsi son rôle catalyseur et mobilisateur des citoyens en faveur de la réalisation des Objectifs de développement durable, dont la lutte contre le changement climatique est partie intégrante.  

 

Ainsi, ce dimanche 29 novembre, plus de 400 marcheurs se sont rassemblés sur la place des Martyrs à Cotonou, suite à l’appel à mobilisation de Jean-Louis Pont, représentant de l’Ambassade de Belgique au Bénin, du Programme des Volontaires des Nations Unies au Bénin, de l’Hôtel Azalaï  et de l’ONG Eco Bénin. La Croix-Rouge, l’Office béninois des services de volontariat des jeunes (OBSVJ), l’Institut français du Bénin et l’Ambassade des Etats Unies se sont fortement mobilisées pour accompagner ce mouvement, qui a rassemblé à l’échelle mondiale près de 800 000 citoyens dans 175 pays à travers le monde.

 

« Le programme VNU est fier d’avoir co-organisé puis contribué au succès de cette marche citoyenne, qui porte un message particulièrement important pour les pays côtiers vulnérables comme le Bénin », a déclaré Souad Barry, chargée de programme VNU au Bénin. « Nous remercions nos volontaires pour leur appui en termes de mobilisation citoyenne et félicitons l’ensemble des participants pour leur engagement en faveur du développement durable ».

 

La marche s’est terminée sur la plage de Cotonou où les participants ont formé une chaîne humaine de 40m de long sur 20m de large représentant à la fois le Bénin et un arbre prenant racine dans la mer, en signe de solidarité pour une planète préservée et un climat sain. Présent à titre personnel, Constant Houndenou, spécialiste Environnement du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Bénin, a justement rappelé que « la constitution du Bénin, dans son article 6, affirme le droit de tous à vivre dans un environnement sain ».

 

« Nous sommes tous en danger, citoyens de cette terre. Nous sommes des naufragés du réchauffement climatique », a déclaré Mathis Pont, 16 ans, en poursuivant par un message d’appel au secours aux dirigeants de notre monde : « à vous tous qui nous représentez, nous vous réclamons le droit, pour nous, nos enfants et petits-enfants, d’évoluer dans un monde où il fait bon vivre ». Le message a ensuite été glissé dans une calebasse, équivalent africain et biodégradable de la bouteille, puis jeté à la mer.

 

Une portion de plage a également été nettoyée, démontrant ainsi l'implication concrète des participants pour la sauvegarde du littoral béninois.

 

Retrouvez toute l’actualité du programme des Volontaires des Nations Unies au Bénin :