PAM : une approche multisectorielle de l’alimentation scolaire

 Un écolier mange un repas enrichi grâce aux légumes cultivés dans le jardin scolaire (Photo: PAM Bénin)

Dans le cadre de l’exécution de son nouveau Programme Pays couvrant la période 2015-2018, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) à travers la composante sur l’alimentation scolaire à l’échelle nationale, a opté pour une approche multisectorielle associant l’éducation, la production agricole locale, la nutrition, l’hygiène et l’assainissement.

 

Dans le cadre de cette approche, le PAM a développé dans 50 écoles pilotes, des activités de jardins scolaires pédagogiques en vue de diversifier le régime alimentaire des écoliers avec l’appui du Ministère en charge de l’Agriculture. Les communautés, à travers les parents d’élèves, contribuent également à la mise en place des potagers et champs scolaires.

 

Le jardin scolaire constitue un apprentissage pratique dans le domaine du jardinage. Il permet d’assurer une qualité nutritive des repas servis aux écoliers. Etant donné l’implication des parents, le PAM espère une reproduction de la méthode de jardin scolaire à domicile et entend ainsi cibler non seulement les élèves mais aussi toutes leurs communautés.

 

Le PAM accompagne et soutient la mise en place des jardins scolaires dans les 50 écoles pilotes en les dotant d’équipements de jardin (constitués de houe, de coupe-coupe, de bêche, d’arrosoirs et de seau) et des semences (constituées de gombo, de carotte, de la laitue, des choux, de l’oignon, de l’amarante, de la grande morelle et du piment).

 

Ces écoles ont reçu l’appui technique du Technicien Supérieur en Production Végétale (TSPV) du Ministère en charge de l’Agriculture à travers les CARDER (Centre Agricole Régionaux pour le Développement Rural) et les Secteurs Communaux de Développement Agricole (SCDA), avec qui un partenariat a été établi.  Le soutien de la communauté  s’est démarqué par certaines actions dont la construction de rétention d’eau pour l’arrosage, la délimitation du périmètre des jardins et l’entretien de ces jardins pendant les congés.

 

A ce jour,  sur les 50 écoles pilotes, 39 jardins ont été installés. Les produits cultivés sont constitués de légumes feuilles dont l’amarante, le vernonia, la grande morelle, le moringa, la célosie, et de légumes fruits dont le gombo avec un effort remarquable observé dans certaines écoles, pour la culture du moringa.

 

Le régime alimentaire des écoliers s’est désormais enrichi à partir des légumes produits dans les jardins et par les écoliers.