Appui à la prévention de la fièvre Lassa : L’UNFPA vole au secours du personnel de santé des maternités et de la communauté

 Carte avec cas dans les Communes touchées (Source : Ministère de la Santé, avril 2016)

En janvier 2016, la fièvre hémorragique à virus Lassa a été découverte dans le département du Borgou, précisément dans le village de Papané (commune de Tchaourou). Suite à un cri du cœur lancé par la Direction Départementale de la Santé (DDS) Borgou/Alibori à travers le comité départemental de lutte contre la maladie, à l'endroit de la communauté  internationale, l'UNFPA a répondu par le don d'un important lot de consommables médicaux à l'endroit de plusieurs maternités du Borgou et de l'Alibori. Ce lot de consommables médicaux au profit de 4 maternités va servir à la prévention de  l’épidémie au sein du personnel de santé et permettra de freiner sa propagation au sein de la communauté.

 

Lle coordonnateur du bureau décentralisé de l'UNFPA à Parakou, Dr Ali Marouf, a procédé à la remise des lots au nom du Représentant de l’UNFPA, Koudaogo Ouedraogo. Ce don, composé de trois cartons de savons antiseptiques, de 180 pains, 22 000 gants de révision utérine, 2 000 gants d'examen non stériles, 162 gels hydro-alcooliques et de 400 paquets de 144 condoms chacun,  sera mis à la disposition des maternités de Papanè, du centre hospitalier départemental de Parakou, de l’hôpital Sounon Sero de Nikki, et de l'hôpital évangélique de Bembéréké.  Le Dr Ali Marouf a invité les bénéficiaires à en faire bon usage afin de parvenir à l'éradication dudit fléau.

 

La cérémonie officielle de remise du don a eu lieu à la salle de conférence de la préfecture du Borgou/Alibori, en présence du préfet Salamatou Kora Ponou, du coordonnateur du bureau de l'UNFPA à Parakou, Dr Ali Marouf, du représentant du directeur départemental de la santé de Borgou/Alibori, Dr Achille Batonon et des membres du comité départemental de lutte contre la fièvre à virus Lassa.

 

Ces différentes autorités ont apprécié le don à sa juste valeur. Selon elles, ce lot de consommables médicaux vient protéger les agents de santé contre tout risque de transmission entre eux et les patients, en leur assurant une prise en charge de qualité.