Dividende Démographique : Le personnel du SNU se familiarise avec le concept

Les participants ont débattus sur les éventuelles solutions aux problèmes liés au dividende démographique (Photo: SNU Bénin)

Le 24 mai 2016, l’UNFPA en tant qu’agence chef de file de la thématique, a organisé une matinée d’échanges et de formation sur le dividende démographique. Dr Koudaogo Ouedraogo, Représentant de l’UNFPA et Philippe Tobossi, Chargé de programme de l’UNFPA ont été les principaux intervenants de la séance. 27 cadres des différentes agences du Système des Nations Unies y ont participé. La formation et les discussions ont été articulées autour d’un documentaire et d’une présentation sur les défis et les enjeux du dividende démographique en Afrique de l’Ouest.

La séance a permis aux participants de noter que la baisse de la fécondité ne suffit pas pour assurer les progrès économiques et sociaux, une approche holistique tenant compte de l’ensemble des piliers du dividende démographique est nécessaire pour résoudre les problèmes de développement. Aussi, il est important d’agir en fonction des données sociodémographiques, et pour cela, la mise en place d’un système de suivi de la dynamique démographie est essentielle.

Les participants se sont attelés à identifier les problèmes et les éventuelles solutions pour le Bénin par rapport au renforcement des piliers du dividende démographique, à savoir, l’économie, l’éducation, la gouvernance et la santé.

En économie, les recommandations ont été axées sur la professionnalisation des jeunes dans les filières porteuses, leur accès au financement à faible intérêt et aux terrains.

Dans l’éducation, les participants ont noté la nécessité d’assurer une éducation de qualité pour tous et de maintenir les enfants à l’école jusqu’en classe de troisième. Le curricula devrait permettre aux enfants d’acquérir des compétences de vie courante et une formation basée sur l’entreprenariat devrait être accessible dès l’entrée en secondaire.

Dans le domaine de la santé, l’accès de la population à des soins de qualité est crucial. Cela devrait inclure différents services tels que l’espacement de naissance, la planification familiale, l’information et l’éducation sur les méthodes contraceptives pour les jeunes, l’accès au traitement des personnes vivant avec le VIH/SIDA (PVVIH).

Dans la gouvernance, la lutte contre l’impunité et la corruption, le renforcement des capacités des institutions, à travers les réformes administratives et institutionnelles, tels ont été les points soulevés pour renforcer ce pilier du dividende démographique.