OMS : Réduire la prévalence des maladies non transmissibles au Benin

 Vue d’ensemble des participants à la retraite technique sur les maladies non transmissibles (Photo: OMS Bénin)

Les Maladies Non Transmissibles (MNT) tuent chaque année 36 millions de personnes et 80% des décès ont lieu dans les pays en voie de développement (PVD), dont le Bénin. Ces décès sont évitables par les soins et par la prévention contre les quatre Facteurs de Risque (FDR) comportementaux que sont la consommation du tabac, l’alcool, l’alimentation déséquilibrée et l’inactivité physique. Une retraite technique sur le sujet s’est tenue à Grand Popo du 9 au 11 juin 2016. Elle a regroupé 31 participants dont le personnel du Programme National de Lutte contre les Maladies Non Transmissibles (PNLMNT) et ses points focaux, les différents partenaires et personnes ressources ainsi que les experts de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans le domaine des MNT.

Financée par l’OMS, cette activité a étudié comment dynamiser le Programme National de Lutte contre les Maladies Non Transmissibles pour relever le défi du siècle que représentent les MNT. La situation au Bénin reste alarmante et des efforts sont nécessaires pour réduire la prévalence des maladies non transmissibles.

Les Maladies Cardio-Vasculaires (MCV), définies comme des affections du cœur et des vaisseaux, à elles seules, causent un tiers des décès dans le monde. Au nombre des Maladies Cardio-Vasculaires, les plus fréquentes au Bénin sont l’Hypertension Artérielle (HTA ), les Oblitérations des Artères des Membres Inférieurs (AOMI), les Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) et les Insuffisances cardiaques (IC). Les prévalences sont estimées à 27,5% pour l’Hypertension Artérielle, 3,9% pour les Oblitérations des Artères des Membres Inférieurs, 4,6‰ pour les Accidents Vasculaires Cérébraux et 1,0‰ pour les Insuffisances cardiaques.

Les principales Maladies Respiratoires Chroniques (MRC) sont l’asthme, les broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO) et le Syndrome d’Apnée du Sommeil (SAS). Très peu de données sont disponibles pour ces pathologies et aucune au plan National.

Le Diabète est en constante augmentation dans le monde et en Afrique. Au Bénin, sa prévalence est passée de 1,1% en 2001 à 2,6% en 2008.

Environ 60% de malades cancéreux meurent sans avoir jamais vu un médecin et 300 à 400 cas par an sont estimés grâce au registre populationnel de Cotonou.

Les Affections Bucco-Dentaires (ABD) sont citées comme les MNT évitables les plus fréquentes au monde. En santé mentale, il est important de noter cinq troubles mentaux, la dépression, la schizophrénie, les troubles de la personnalité, l’addiction et les troubles obsessionnels à caractère compulsif.

Parmi les traumatismes, les Accidents de la Voie Publique (AVP) sont particulièrement importants au Bénin avec 2 855 cas en 2015.