Le PNUD appuie le Gouvernement pour de meilleures opportunités d’emploi à la jeunesse

 Le présidium lors de l’atelier de réflexion sur les réformes du secteur de l’emploi. Au milieu, Madame Adidjatou Mathys, Ministre de la fonction publique et des affaires sociales, et M. Siaka Coulibaly, Représentant Résident du PNUD (Photo: PNUD Bénin)

Dans le souci d’une part d’améliorer les mesures et programmes de promotion ou de création d’emplois, et d’autre part de mettre en cohérence la politique nationale de l’emploi avec la nouvelle vision de développement économique du nouveau Gouvernement du Bénin, le Ministère du Travail, de la Fonction publique et des affaires sociales a organisé le 7 juillet 2016 à Cotonou un atelier de réflexion sur les réformes du secteur de l’emploi au Bénin.

Malgré les multiples initiatives et mesures de promotion de l’emploi au Bénin,  la question du chômage et du sous-emploi des jeunes demeure préoccupante. Le Bénin enregistre « un taux de sous-emploi visible de 31,5% et invisible de 50%, un taux de chômage de 14,3% des jeunes de 15 à 29 ans exerçant dans le secteur informel », a déclaré Madame Adidjatou Mathys, Ministre du Travail, de la Fonction publique et des affaires sociales.

Il se pose un problème de synergie et d’efficacité dans la mise en œuvre du Plan d’Action National pour l’Emploi 2012-2016, du fait de la dispersion de la question de l’emploi dans une trentaine de structures relevant de neuf départements ministériels au moins, a laissé entendre Madame Mathys.

Elle a insisté sur la nécessité pour son département ministériel de faire des réformes diligentes et souhaité qu’à l’issue des travaux une réorientation ou de nouvelles mesures d’appui de l’Etat à la promotion de l’emploi soient proposées, afin de donner à la jeunesse des opportunités d’accès à un emploi décent.

Appréciant à sa juste valeur l’initiative du Gouvernement d’opérer des réformes en matière de promotion de l’emploi, Monsieur Siaka Coulibaly,  Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies (SNU) et Représentant Résident du PNUD Bénin a souligné l’importance de renforcer le lien entre le travail décent pour tous et le développement humain.

Il a réitéré l’engagement du PNUD et de l’ensemble des agences du Système des Nations Unies au Bénin à accompagner de concert avec les autres partenaires au développement les politiques et stratégies pertinentes de croissance inclusive et partagée, de promotion de l’emploi et de l’entrepreneuriat en vue de l’épanouissement des individus et de la dynamisation de l’économie béninoise.

Le projet d’appui au Business Promotion Center (BPC) mis en œuvre depuis 2012 constitue l’un des projets appuyés par le PNUD pour contribuer à la résorption de la question du chômage et de l’emploi des jeunes. Neuf Business Promotion Centers ont été installés dans tous les départements du Bénin, 6 sont opérationnels et 3 autres inaugurés récemment à Pobè, Bohicon et Kandi. L’intervention des BPC déjà opérationnels a touché plus de 100 000 bénéficiaires. Environ 9000 jeunes sont formés et sensibilisés sur divers modules en entreprenariat, 35 381 promoteurs sont accompagnés (dont 7095 femmes), plus de 1000 plans d’affaires ont été élaborés dont environ 300 sont déjà financés.

Dans la droite ligne des réformes du secteur de l’emploi au Bénin, tous les acteurs du projet BPC se sont réunis les 12 et 13 juillet 2016 sous la présidence de Madame le Ministre du Travail de la Fonction Publique et des affaires et du Représentant Résident du PNUD afin de définir une stratégie d’autonomisation prenant en compte la pérennité des BPC et leur viabilité financière. L’une des recommandations des assises est la mise en place d’un ancrage institutionnel impliquant les élus locaux et le Gouvernement.