Le Bénin accueille la formation régionale sur la règlementation de la gestion du sang et des dérivés sanguins

L’atelier régional de formation sur la réglementation du sang et des dérivés sanguins a ouvert ses portes le 29 juillet 2016 à Cotonou sous l’égide du Directeur de Cabinet du Ministère de la Santé, Dr Lucien Toko, représentant le Ministre de la Santé. Ce dernier était entouré du Dr Pierre Mpele-Kilebou, Représentant Résident de l’OMS au Bénin, du Dr André Loua, Conseiller Régional chargé de la sécurité transfusionnelle et du Dr Micha Nuebling, venu du Siège de l’OMS Genève.

L’objectif général de cet atelier a été de renforcer les capacités des parties prenantes sur la mise en œuvre du système de réglementation du sang et des produits sanguins. Au cours de cette formation de trois jours, les participants et les encadreurs ont travaillé sur les directives pour la mise en place d’un système national de réglementation du sang et des produits sanguins; la finalisation d'outil d'évaluation du système de réglementation du sang et des produits sanguins. L’évènement a également été une opportunité de partager les meilleures pratiques sur l'organisation et la gestion des services nationaux de transfusion sanguine (SNTS) et de renforcer les connaissances sur les éléments clés pour l'utilisation du sang et des produits sanguins, ainsi qu’un approvisionnement adéquat en sang sécurisé.

Les résultats des différentes évaluations effectuées sur la disponibilité, la sécurité et la qualité des produits sanguins dans la Région africaine constituent les raisons principales de l’organisation de l’atelier. Malgré les progrès enregistrés dans la plupart des pays, des défis importants demeurent, tels que les faiblesses des systèmes nationaux de réglementation du sang, des composants sanguins et des produits médicaux dérivés du plasma (PMDP).

La plupart des autorités nationales de réglementation pharmaceutique (ANRP) et des points focaux chargés de la sécurité du sang des bureaux pays de l’OMS ne disposent pas des connaissances suffisantes sur le processus de la sécurité du sang. En conséquence, ils ne peuvent pas s’impliquer pleinement dans les systèmes de réglementation du sang. En outre, en l'absence de contrôle réglementaire, les services de transfusion sanguine (STS) et les fabricants de PMDP jouent à la fois les rôles de fabricants et de régulateurs du sang et des produits sanguins.

Les 40 participants à l’atelier proviennent des pays francophones et anglophones de la région, à savoir: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Ethiopie, Ghana, Guinée, Kenya, République démocratique du Congo, Sénégal, Togo, Zambie et Zimbabwe. Ils ont été constitués des Autorités Nationales de Réglementation Pharmaceutique (ANRP) et les Services Nationaux de Transfusion Sanguine (SNTS). Le secrétariat est assuré par le personnel de l'OMS Siège et de l’OMS AFRO en étroite collaboration avec les cadres du Bureau de l’OMS Bénin. Placé sous la supervision du Représentant Résident de l’OMS au Bénin, l’encadrement technique de l’atelier a été assuré par les Docteurs André Loua, Jean Baptiste Nikiema, Paul Mainuka, Dina Gbenou et le Professeur Ludovic Anani, Directeur Général de l’Agence Nationale de Transfusion Sanguine (ANTS) du Bénin. Les travaux de cet atelier ont pris fin sous la présidence de Dr Judith Aurelienne Segnon Agueh, représentant le Ministre de la Santé en présence des Docteurs André Loua (AFRO), Dina Gbenou (OMS/Bénin) et de KONATE, le président de la dernière journée.