Le Benin et les grands brûlés de Tori-Avame : les partenaires techniques et financiers concrétisent leur soutien au gouvernement

UNCT-BJ_2016-09-15-OMS_TORI-AVAMELa délégation officielle conduite par le Ministre de la Santé et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) à savoir : l’OMS, le PNUD et la Banque Mondiale

Cotonou, le 15 septembre 2016 : Le Bénin a été frappé le 08 septembre 2016 par une explosion de produits avariés incinérés sur le site de Tori-Avamè, une localité située à une cinquantaine de kilomètres de Cotonou dans la Commune de Tori-Bossito. Au cours de cette catastrophe, les populations cherchant à récupérer certaines de ces marchandises ont subi de graves blessures et d’autres ont enregistré de profondes brûlures de 3ième degré (60% à 80%).

A ce jour, les services officiels du Ministère de la Santé ont dénombré 92 brûlés répartis au Centre National Hospitalier et Universitaire Hubert Koutoukou Maga (CNHU-HKM) de Cotonou et dans d’autres hôpitaux de Cotonou et ses environs. Au total, cette catastrophe a entraîné 17 décès dont des femmes enceintes, des enfants et des adultes.

Face à ce drame, les différents ministères (Santé, Sécurité et Défense nationale) se sont mobilisés pour aller au secours des sinistrés. Les dispositions pratiques pour approvisionner les hôpitaux et centres de santé en médicaments adéquats ont été prises ainsi que le renforcement de la sécurité autour du périmètre d’incinération des produits avariés à Tori-Avamè.

Une délégation officielle conduite par le Ministre de la Santé et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) à savoir : l’OMS, le PNUD et la Banque Mondiale s’est rendue au chevet des victimes pour les soutenir et les réconforter dans leurs douleurs. Le Ministre de la Santé, Dr Alassane SEIDOU était accompagné de : M. Siaka COULIBALY, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies (SNU) et Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ; Dr Pierre MPELE-KILEBOU, Représentant Résident de l’OMS ; Madame Katrina CHARKEY, Représentante Résidente de la Banque Mondiale et Chef de File des PTF ; et M. Gilbert POUMANGUE, Représentant Résident Adjoint du PNUD au Bénin.

D’entrée, les Professeurs Albert T. GNANGNON, Aristide TALON et Pamphile ASSOUTO du Service des Urgences et de l’Unité de Prise en Charge des Grands Brûlés du CNHU-HKM, ont expliqué la gravité de la situation avec les conséquences des brûlures sur l’organisme humain qui le fragilisent et exposent les victimes à de nombreuses agressions extérieures. Ils ont insisté sur le facteur temps qui représente l’ennemi principal des grands brûlés qui nécessitent des soins spéciaux et délicats d’où l’urgence d’agir vite, selon eux. Devant ce parterre de scientifiques, le Ministre de la Santé a déploré le drame survenu à Tori-Avamè et les graves conséquences socio-sanitaires qu’il a entraînés sur les populations, notamment avec le nombre élevé de décès.

Le Dr Alassane SEIDOU s’est dit confiant en la volonté des PTF à appuyer le Gouvernement dans ses efforts pour alléger les souffrances des populations éplorées. A tour de rôle, le Coordonnateur Résident du SNU-Bénin, la Représentante Résidente de la Banque Mondiale et le Représentant Résident de l’OMS ont souligné leurs peines devant le drame de Tori-Avamè et indiqué leur volonté à accompagner le pays à franchir cette difficile étape de son histoire.

La délégation officielle a visité l’Unité des Soins Intensifs (USI) et le Pavillon des grands brûlés du CNHU-HKM de Cotonou pour se faire une idée exacte des dégâts humains causés par la catastrophe de Tori-Avamè.

Face à la Presse publique et privée et les membres de la Plate-Forme « Médias et Santé », ce forum des Journalistes spécialisés en Santé, le Coordonnateur Résident du SNU-Bénin a indiqué que « ce qu’il a vu avec ses collègues et le Ministre de la Santé est poignant et sensible. Nous avons eu toutes les explications nécessaires fournies par les Professeurs et les Spécialistes chargés de la prise en charge des brûlés. Cela nous oriente clairement sur la direction à prendre. Nous réitérons, a-t-il précisé, le soutien de l’ensemble du Système des Nations Unies et des PTF à accompagner le Gouvernement du Bénin dans cette dure épreuve ».

A l’une des questions des Journalistes concernant la conformité des soins et des mesures prises au profit des victimes, le Représentant Résident de l’OMS a expliqué que toutes les dispositions pratiques prises du côté des soins et de la prise en charge des brûlés en général, ont respecté les normes, standards et protocoles thérapeutiques recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Enfin, le Ministre de la Santé a remercié les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) qui l’ont accompagnés dans cette visite tant pour les dispositions qu’ils ont aidé le Ministère de la Santé à prendre dans les premières heures du drame que pour les intentions d’appuis techniques et financiers annoncées par les uns et les autres.

Le lendemain 16 septembre 2016, le Représentant de l’OMS au Bénin Dr Pierre MPELE-KILEBOU a procédé dans l’après-midi  à la remise symbolique d’un lot de médicaments au Ministère de la Santé au nom du PNUD, de la Banque mondiale et de l’OMS. La cérémonie s’est déroulée à la Centrale d’achat des médicaments essentiels (CAME) à Cotonou. Le   Secrétaire Général (SGM) du Ministère représentant le Ministre empêché était assisté de la Directrice nationale de la Santé Publique(DNSP) a réceptionné les cartons  de solutés, de médicaments, de seringues de cathéters, de gants et de plusieurs autres articles conformément à la liste envoyée par le Ministère de la Santé. Le stock a été acheminé au Centre National Hospitalier Universitaire Hubert Koutoukou MAGA (CNHU-HKM), le Centre national hospitalier de référence du Bénin,  pour être remis par le SGM à l’Equipe de prise en charge des cas du sinistre de Tori-Avamè.