Implication des élus locaux dans la mise en œuvre des ODD au Bénin

UNCT-BJ_2016-11-21-SNU-ODD1Monsieur Gustave Assah, Président de l’Organisation non Gouvernementale Social Watch Bénin, Madame Marie Odile Attanasso, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifiqueet Monsieur Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du SNU à l'ouverture du forum (photo : SNU Bénin)

La mise en œuvre réussie des Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030 nécessite la mobilisation et l’adhésion de toutes les couches de la société. A cet effet, le Système des Nations Unies (SNU), en collaboration avec Social Watch Benin et l’Association Nationale des Communes du Bénin, a organisé ce jour un atelier d’échanges avec les organisations de la société civile  et les élus locaux sur la localisation des ODD au Bénin.

Pour Monsieur Gustave Assah, Président de l’Organisation non Gouvernementale Social Watch Bénin, « cet atelier vient répondre au plaidoyer du Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin lors de la conférence tenue en mai  2016 à Anvers en Belgique sur les Objectifs de développement durable (ODD) ; où il exprimait la nécessité de la  traduction locale de ces objectifs globaux en vue de l’implication des acteurs locaux ».

Le niveau local représente un niveau de gouvernance où l’action citoyenne  est davantage ancrée à travers l’engagement et la participation à la prise de décision, le  suivi et le contrôle de la mise en œuvre ; tout ce qui concoure à créer des sociétés justes, pacifiques et équitables basées sur des approches participatives et inclusives. Il s’est réjoui du fait que Social Watch Bénin s’associe au SNU pour amener les acteurs publics et la société civile à réfléchir aux préalables nécessaires sur les plans : social, économique, environnemental, pour une mise en œuvre effective et efficace des ODD au plan local.

« L’intégration des ODD dans les Plans de Développement communaux, constitue une étape primordiale dans la mise en œuvre des ODD. C’est pourquoi le processus de révision ou d’élaboration des Plans de Développement en cours nous offre l’opportunité de bâtir une planification locale basée sur les ODD», a affirmé Monsieur Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du SNU et Représentant Résident du PNUD. Il a souhaité qu’au terme de l’atelier, les acteurs de la société civile et les élus locaux identifient des actions concrètes pour l’effectivité des ODD. M. Coulibaly a par ailleurs invité l’Association Nationale des Communes du Bénin à prendre toutes les dispositions nécessaires pour que l’ensemble des PDC tiennent compte de la problématique du changement climatique et des Objectifs de développement Durable en général.

Plusieurs communications ont été présentées au cours de la rencontre et ont porté entre autres sur les Objectifs de Développement Durable et les Plans de Développement Local ; le suivi local participatif des ODD, la feuille de route du Gouvernement pour une localisation des ODD et la redevabilité et des ODD.

Tout en saluant la tenue du présent atelier, Monsieur Nicaise Fagnon, Maire de la Commune de Dassa a indiqué quelques défis auxquels font face les communes notamment le transfert de compétences  et l’accès aux ressources mobilisées par le Gouvernement auprès des bailleurs en leur nom. Il a insisté sur la nécessité d’une part, d’une interaction permanente entre le pouvoir central et les collectivités territoriales  et  d’autre part, d’une approche territorialisée du développement, car estime-t-il, c’est sur les territoires qu’il faut accroître les capacités de génération des revenus et de création de richesses.

Procédant à l’ouverture des travaux de l’atelier, Madame Marie Odile Attanasso, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Représentant le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement a rappelé les principes d’universalité et d’inclusion qui sous-tendent l’agenda de développement 2030.  Elle a rassuré les maires, que la feuille de route pour la mise en œuvre des ODD au Bénin adoptée par le Gouvernement prévoit la mise en place d’un cadre de dialogue avec les élus locaux. Enfin, elle a invité les élus locaux à saisir l’opportunité  du contrat Etat-Communes inscrit dans le Plan d’Actions du Gouvernement (PAG) pour renforcer la collaboration avec les acteurs de développement à la base et pour améliorer les indicateurs sur la pauvreté au niveau local.