Echange des Chefs d’agences du Système des Nations Unies au Bénin avec la presse

UNCT_BJ_SNU_PRESSE_2017Un journaliste de la presse écrite posant des questions lors du petit déjeuner de presse

 

20 octobre 2017 – En prélude à la célébration de la Journée des Nations Unies le 24 octobre, le Système des Nations Unies (SNU) au Bénin a organisé le 20 octobre 2017 à Azalai Hôtel de la Plage de Cotonou un petit déjeuner de presse centré sur le thème : « ODD, du potentiel dans la diversité ». Ce petit déjeuner a été co-présidé par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Mme Marie-Odile ATTANASSO, représentant le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement et Siaka COULIBALY, Coordonnateur Résident du SNU au Bénin et le Directeur de Cabinet du Ministère du Plan et de Développement M. Rufino d’ALMEIDA. Ce moment de partage avec la presse a réuni sept (7) Chefs d’agences du SNU à savoir les Représentants de l’OMS, de la FAO, de l’UNICEF, de l’UNFPA, le Représentant Résident Adjoint du PNUD, la Directrice pays de l’ONUSIDA et le Coordonnateur de l’Union Postale Universelle (UPU).

Le Coordonnateur Résident du SNU a expliqué le rôle joué par le SNU dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD), d’ici à 2030. L’appui du SNU a permis au Gouvernement de prioriser les ODD et d’identifier une cinquantaine de cibles adaptées aux côtés du Gouvernement béninois. Il a remercié le Gouvernement pour la confiance placée aux Nations Unies et assuré de la disponibilité du SNU pour la mise en œuvre du Programme d’Action du Gouvernement et des plans de développement en cours d’élaboration.

L’une des manifestations clés de cette confiance du Gouvernement est la mise à la disposition du Programme alimentaire mondial (PAM) d’un financement de plus de 27 milliards de Fcfa pour la réalisation du Programme national d’alimentation scolaire intégré dans les zones en insécurité alimentaire et en sous-alimentation pour une période de quatre ans. Ce financement permettra de fournir des repas à plus de 350 000 écoliers dans 1574 écoles du Bénin. Le Représentant du PAM par intérim a expliqué le mécanisme mis en place pour la réussite de ce programme en collaboration avec les associations de parents d’élèves.

M. Jean Pierre BAPTISTE, Représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a mis l’accent sur la riposte contre le choléra. Contrairement à 2016, où 874 cas de choléra et 13 décès ont été enregistrés, l’approche multisectorielle mise en place a permis de prévenir de nouvelles épidémies. En conséquence, aucun cas connu de choléra n’a été enregistré en 2017.

Quant à l’ONUSIDA, un projet conjoint appuyé par le PAM, l’OMS, l’UNICEF, l’UNFPA, le PNUD et l’ONUSIDA pour un montant de 1 766 987 571 Fcfa, signé en juillet 2017 permettra de renforcer la riposte au VIH/Sida, a indiqué Mme Margarete MOLNAR, Directrice Pays de l’ONUSIDA.

Dr. Claudes Kamenga, Représentant de l’UNICEF s’est prononcé sur la Campagne Tolérance Zéro au mariage des enfants, lancée le 16 juin dernier à Cotonou. Bien qu’au Bénin, l’âge de mariage est fixé à 18 ans par le Code de l’Enfant, une fille sur dix est mariée avant l’âge de 15 ans et trois filles sur dix le sont avant 18 ans a-t-il déploré. « Nous avons des signes d’espoir », a-t-il ajouté au regard de l’engagement manifeste du Gouvernement, les Partenaires Techniques et Financiers, de la société civile, des artistes et d’associations de jeunes pour mettre fin à ce fléau..

M. Tiemoko YO, Représentant de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a expliqué les enjeux de l’Accord de Paris pour la lutte contre les changements climatiques. Des programmes d’adaptation sont mis en œuvre dans plusieurs localités du Bénin aussi bien par la FAO que par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Mettre fin partout dans le monde aux inégalités entre les genres est l’un des défis des ODD. M. Koudaogo OUEDRAOGO, Représentant du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) a expliqué les actions en cours au Bénin pour parvenir à l’égalité des sexes d’ici à 2030. Il s’agit entre autres de la mise en place d’un mécanisme d'application des lois favorables à l'égalité des sexes et des droits en matière de procréation.  

La préservation de la paix, la dé-marginalisation des pauvres par le droit et la promotion de l’Etat de droit sont essentielles pour le développement. M. Gilbert POUMANGUE, Représentant Résident Adjoint du PNUD a évoqué les appuis apportés par son institution dans l’organisation des élections libres, transparentes et pacifiques sans oublier le renforcement de capacité de l’Assemblée Nationale pour mieux jouer son rôle de contrôle de l’action publique.

 M. Sanfo SALAMI, Coordonnateur de l’Union Postale Universelle (UPU) a, quant à lui, démontré comment les actions de l’UPU contribuent à la réalisation de plusieurs ODD.

A la fin de la rencontre avec les médias, les journalistes ont souhaité que le suivi évaluation des projets appuyés par le SNU soit renforcé. Ils se sont engagés à accompagner la mise en œuvre desdits projets.