Faire avancer les droits des personnes en situation d’handicap au Bénin

UNCT-BJ_Signature_Projet Conjoint Droit des Personnes Handicapées_2018M. Siaka Coulibaly Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies à gauche échangeant les documents de projet signés avec M. Abdoulaye Bio Tchané Ministre d'Etat chargé du Plan et du Développement à droite.

 

Les agences du Système des Nations Unies (SNU) au Bénin en collaboration avec le Ministère en charge des Affaires sociales et la Fédération des Associations des Personnes Handicapées, ont initié un projet pour faire avancer le droit des Personnes Handicapées et renforcer leur inclusion sociale pour accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre de l’agenda 2030. La signature de l’accord de partenariat a eu lieu le 22 mai 2018 à Cotonou entre le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, les Chefs d’Agences du Système des Nations Unies impliqués et le Ministre des Affaires Sociale et de la Micro-Finance

Le projet vise à soutenir le Ministère des Affaires Sociales et de la Micro-Finance dans la mise en œuvre effective de la Politique Nationale sur la Protection et l'Inclusion des Personnes Handicapées. Il permettra d’améliorer l’accès des personnes handicapées aux services sociaux de base et aux moyens de subsistance. De façon spécifique, il s’agira pour les agences du Système des Nations Unies de contribuer à :

  • l’amélioration du cadre juridique et des politiques nationales conformément à la Convention des Nations Unies sur les Droits des Personnes Handicapées (CDPH) ; et 
  • l’accès des personnes handicapées, en particulier des femmes et des enfants de moins de 18 ans, aux services de Réadaptation à Base Communautaire (RBC).

Il sera mis en œuvre dans quatre communes pilotes parmi les plus touchées à savoir Malanville, Karimama, Za-Kpota et Cotonou pour une durée de trois ans.

Pour le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Bénin, M. Siaka Coulibaly, « le lancement de ce projet conjoint entre les agences du SNU et le Gouvernement Bénin, vient une fois encore témoigner l’engagement du SNU à soutenir le Gouvernement dans la mise en œuvre du principe « Ne laisser personne de côté » pour répondre efficacement aux défis de développement identifiés conjointement par le Gouvernement et les agences du SNU ». Il ajoutera que cet engagement de « Ne laisser personne de côté » sera renforcé tout au long du prochain Cycle de programmation 2019-2023 à travers d’autres projets conjoints visant la mise en œuvre de l’Agenda 2030.

Le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, M. Abdoulaye Bio Tchané s’est félicité de cette initiative d’une importance sociale particulière qui contribuera à améliorer les conditions existentielles des personnes handicapées. Il a rappelé que ce projet intègre la vision des projets phares du Gouvernement dont le projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH) et s’intéresse aux enfants de moins de 18 ans, aux femmes handicapées et aux services de réadaptation à base communautaire et répond donc à la question des personnes généralement laissées pour compte.

Essentiellement financé par le Partenariat des Nations Unies pour la promotion des droits des personnes vivant avec un handicap (UNPRPD) à raison de près de 400 000 dollars US, ce projet servira de levier pour la mobilisation d’autres partenaires et ressources pour améliorer la situation des personnes en situation d’handicap au Bénin.

Sa mise en œuvre se fera par une approche multipartite sous le leadership du Ministère en charge des Affaires Sociales avec la participation active de la Fédération des associations des personnes handicapées et l’expertise de quatre agences des Nations Unies à savoir : le PNUD, l'UNFPA, l'UNICEF et l'OMS.