Le Système des Nations Unies appuie l’examen stratégique national « Faim Zéro » au Bénin

UNCT-BJ_Faim_Zéro_PAM_2018Les enfants tout souriant prenant leur déjeuner dans le cadre du programme "Cantine Scolaire"

 

Cotonou, le 25 janvier 2018 : Pour faciliter les progrès vers l’élimination de la faim au Bénin, un processus participatif d’examen stratégique national « faim zéro »  vient d’être lancé en vue d’identifier les lacunes des interventions antérieures et les défis à relever en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle. La réunion de mise en place des comités consultatif et technique en charge de conduire cet exercice a eu lieu ce jour à l’hôtel Azalai de Cotonou sous la présidence de Madame Bintou Chabi Adam Taro, Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance.

Dans son mot de bienvenue, le Professeur Mathurin Coffi Nago, Facilitateur principal de l’examen stratégique national a souligné que depuis des décennies, des politiques, programmes et projets sont mis en œuvre pour assurer la sécurité alimentaire au Bénin, mais les résultats paraissent globalement insuffisants au regard des défis. « En 2017, la malnutrition chronique touche 34% des enfants de moins de 5 ans », a-t-il laissé entendre.  Les résultats de l’examen stratégique national « Faim zéro » permettront de mieux adresser les problèmes liés à la faim et à la malnutrition au Bénin. L’élimination de la faim étant un enjeu multisectoriel, M. Nago a mis l’accent sur la nécessité de la mobilisation et de l’implication de tous les acteurs y compris les partenaires techniques et financiers au niveau national.

 « Environ 20,2% des ménages sont en insécurité alimentaire selon les résultats de l’Enquête Modulaire Intégrée sur les Conditions de Vie des Ménages de 2015 », a indiqué M. Siaka Coulibaly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Bénin et Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Bénin. Il a salué les diverses initiatives en cours au niveau du Gouvernement pour éradiquer la faim sur toutes ses formes à l’horizon 2030. Il s’agit à titre d’exemple de la priorité faite aux cibles liées à l’Objectif de Développement Durable (ODD) 2 sur les 49 cibles prioritaires retenues pour le pays et de l’allocation de ressources importantes au Programme des Cantines Scolaires dont la gestion a été confiée au Programme Alimentaire Mondial (PAM). « Nos différentes opérations et programmes en appui au Gouvernement, se baseront sur des évidences en termes de réponses à apporter aux gaps qui auront été relevés de cette analyse », a conclu M. Siaka Coulibaly.

 

Aux dires de M. Guy Adoua, Représentant Résident du PAM au Bénin, la sécurité alimentaire ne se limite pas seulement à la production, elle implique également l’accès, l’utilisation des aliments, la disponibilité et la stabilité des systèmes de production. Il a réitéré la disponibilité du PAM à accompagner le processus.

Le Bénin s’est engagé à l’instar des 193 Etats à réaliser tous les Objectifs de Développement Durable (ODD) et en particulier l’ODD2, celui d’éliminer la faim, d’assurer la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de promouvoir l’agriculture durable.

La Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance a rassuré de l’engagement du Gouvernement à éliminer la faim à travers l’un des programmes phares en cours, l’Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH). Ce programme comporte un paquet de quatre services : l’assurance maladie, la formation, le microcrédit et l’assurance retraite. Elle a rappelé par ailleurs l’une des missions de son département ministériel, celle de la protection sociale des couches vulnérables, souvent caractérisées par la pauvreté, la non satisfaction des besoins nutritionnels. Elle entend œuvrer aux côtés d’autres membres du Gouvernement pour mieux orienter les priorités nationales en vue garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle de tous.

L’Examen Stratégique National « Faim Zéro » est appuyé par le Programme Alimentaire Mondial (PAM), qui a inscrit comme objectif dans son Plan stratégique pour la période de 2017-2021 d’aider les pays à atteindre l'objectif Faim zéro. Plusieurs autres agences du SNU y contribuent au plan technique à savoir la FAO, l’OMS, l’UNICEF et le PNUD.